Une mise en scène numérique sur mesure du séminaire Avène grâce à la production d’outils inédits pour souder le groupe et annoncer les nouveautés. Aestetype a aidé la marque de cosmétique de Pierre Fabre à transmettre a ses cadres ses valeurs d’innovation et d’ambition à travers une démonstration par l’exemple !

Avène sort un nouveau produit et prépare le lancement en sortant le grand jeu auprès de leurs quelques 150 formateurs, commerciaux, délégués médicaux rassemblés pour l’occasion. Du numérique, du participatif, du mobile : c’est la première fois que l’entreprise utilise des outils de facilitation digitale dans le processus organisationnel et narratif d’un séminaire. Pour marquer le coup, Aestetype a produit et développé des dispositifs d’interaction totalement inédits, spécialement conçus pour raisonner avec cette culture et histoire d’entreprise aux valeurs d’appartenance forte partagées par tous les collaborateurs présents.

Grâce à l’expertise visuelle et technique de l’agence Triaxe, partenaire régulier d’Avène, Aestetype a conçu et mis en place des outils de facilitation digitale très divers pour les besoins des différents moments forts de l’événement. Cette co-production Triaxe / Aestetype a permis à Avène de marquer le coup de ce lancement produit de manière ludique et mémorable.

Quelle stratégie derrière cette insertion ?

Pourquoi et comment améliorer un dispositif en place depuis des années sans en modifier la structure ?

Pour Avène et Triaxe, l’enjeu était de produire du sens en croisant l’innovation produit et l’innovation formelle de l’annonce. Il est cohérent d’innover à la fois dans le fond (nouveau produit) et la forme (scénarisation de l’annonce). Cela permet de montrer que quelque soit le domaine, la marque de cosmétique continue d’être à la pointe de ce qu’il se fait. Il fallait mettre en valeur sans la dénaturer une histoire d’entreprise avec un storytelling et des orateurs piliers de valeurs partagées entre tous.

Le but global de la facilitation digitale est de bénéficier à la fois à la pertinence de l’organisation formelle et à son dynamisme. Tous les dispositifs visaient donc à gagner du temps, à trier les données efficacement, à produire de la dynamique collective quand c’était nécessaire..autant qu’à en faire un rendu parfois instantané et toujours impactant. Le travail de conception particulière de cet événement a consisté à déterminer quand et comment il fallait mettre en place des systèmes de participation du public qui donnent une dynamique moins hiérarchique, plus horizontale et quand et comment, à l’inverse, il fallait mettre en valeur l’expertise et l’aura fédératrice des personnalités qui portent l’innovation et l’histoire de la marque. Une véritable orchestration des énergies de l’auditoire !

Cependant, un élément important est à prendre en compte : la pluralité des personnes présentes à l’événement. Le challenge pour Aestetype est alors de réussir à incorporer le digital de manière à ce que cela soit pratique, ludique et facile d’utilisation pour tous les participants tout en restant bénéfique et pertinent pour l’opération (gain de temps, tri des données, dynamisation de la présentation, renforcement du collectif…)

Mise en place d’un programme spécifiquement pensée pour l’événement

Pour ce séminaire, Aestetype a intégré, grâce à un lien et son QRcode associé, plusieurs dispositifs digitaux pour smartphones, tablettes et ordinateurs visant à faciliter les différentes étapes de de la présentation : une interface dédiée aux recueil de questions, un quizz, un nuage de mots 3D, un reveal fonctionnant avec un système de “shake”, un socialwall ainsi qu’un paintball digitalisé.

Le déroulement de la présentation était articulé autour d’un principe simple mais efficace : ne pas seulement parler d’Avène et de ses produits mais amener l’auditoire à réfléchir aux problématiques et aux enjeux de la marque grâce à différents outils digitaux.

Des outils de facilitation digitale pour donner la parole à chacun

Le début de l’expérience a en fait commencé la veille de l’annonce du nouveau produit. Par le biais d’une interface créée pour l’occasion, les invités pouvaient envoyer leurs questions concernant Avène et son univers vers un formulaire qui allait trier ces dernières pour retenir les plus pertinentes ou regrouper celles qui se ressemblaient. Le lendemain, Avène avait prévu de faire une venir un expert du sujet pendant la présentation pour répondre à ces interrogations qui apparaîtraient alors une par une sur l’écran de la scène pendant qu’il y répondrait.

Mais avant cet épisode de questions/réponses, d’autres surprises étaient prévues au programme de la présentation.

La première à faire son apparition fut un quizz interactif. Les chefs de produits, au fur et à mesure de leurs interventions, demandaient aux invités de répondre sur l’interface créé pour le séminaire à plusieurs questions permettant de mettre en avant les arguments derrière le lancement du nouveau produits. Les réponses étaient enregistrées et diffusées en temps réel via des nuages de phrases, des graphiques, etc.

De plus, Aestetype a révolutionné le concept du nuage de mots en insérant une animation visuelle exclusive de ce nuage en 3D.

L’utilisation des ces outils ont permis de ne pas faire de l’auditoire de simples spectateurs mais des acteurs engagés du séminaire en attirant leur attention, en les stimulant et en faisant participer à l’événement.

Des outils ludiques au service du collectif

En plus de l’esprit participatif, le but pour Aestetype était aussi de créer une atmosphère chaleureuse avec un fort esprit de cohésion entre les invités. Pour cela l’agence a mis en place plusieurs deux outils participatifs.

Tout d’abord, pour la présentation du nouveau produit en elle-même, un système de reveal a été créé, c’est à dire que ce produit se dévoilait à travers un levé de rideau diffusé sur l’écran de la salle. Ici, une innovation a été insérée : le “shake”. Le principe est simple, tous les participants doivent secouer leur smartphone ensemble pour pouvoir dévoiler le clou du spectacle.

Suite à cela, Aestetype fait preuve d’imagination en mettant en place un dispositif d’e-paintball. Chaque personne présente pouvait, grâce à une interface dédiée, envoyer des billes de couleur avec son smartphone ou tablette vers l’écran. In fine, le cumul de tous ces “tirs” avait pour but de constituer un visuel global.